33èmeAnnée académique 2020-2021

Colloque international

des 21 et 22 mars 2009


Salle Henri Janne, Institut de Sociologie, Université Libre de Bruxelles

44, avenue Jeanne - 1050 Ixelles


LE CENTRE D’ÉTUDES SUR LA PSYCHANALYSE DE L’UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES

a le plaisir de vous inviter les 21 et 22 mars 2009

à ses journées d'étude qui se tiendront à l'Institut de Sociologie

« JUNG ET LES SCIENCES »

     En praticien convaincu de la méthode empirique, Carl Gustav Jung entreprend son travail de recherches sur la psyché.  Il développe le test des associations qui révèle la réalité de l’inconscient.  Ce dernier produit des images qui ont des effets lumineux et thérapeutiques.  Ce sont là des expériences originelles, reproductibles, sous-entendues par les archétypes, ces instruments non représentables qui s’apparentent de par leur mode de fonctionnement aux « patterns of behavior » de la biologie.


     Sa rencontre avec le physicien Wolfgang Pauli met en lumière les possibles rapprochements avec la physique quantique.  Entre le conscient et l’inconscient il existe un rapport de complémentarité (Bohr), et se développe une sorte de « relation d’indétermination » (Heisenberg), parce que l’observateur ne peut être dissocié de l’objet observé et perturbe celui-ci par l’acte d’observation.  Ce parallélisme psycho-physique se cristallise dans le concept de synchronicité, où dans un rapport de coïncidence signifiante, une situation archétypique se reflète jusque dans des processus physiques.


     Dans le domaine du rêve, la neurophysiologie confirme les positions de Jung, à savoir sa fonction physiologique  naturelle et son rôle déterminant dans l’équilibre psychique.  La psychologie des profondeurs dans sa rencontre avec les sciences exactes cherche à élargir un peu plus le champ des connaissances, ce pour mieux comprendre, et à mieux comprendre pour mieux soigner.


INTERVENANTS ET THÉMATIQUES ABORDÉES


PROGRAMME DU COLLOQUE DU 22 ET 22 MARS 2009


Professeur Christine Maillard (Université de Strasbourg,

Maison interuniversitaire des Sciences de l’Homme, Alsace)


« Jung et les sciences de l’Homme : Entre tradition et révolution scientifique »

Docteur Jean-Michel Crabbé (Besançon)


« Sommeil paradoxal et rêve »

Docteur Heike Weis (psychiatre et psychanalyste, analyst supervisor Société internationale de psychologie analytique Jung, Institut international de

Psychanalyse Ch. Baudouin, Genève)

« Les nouvelles données de la neuroscience (plasticité et miroir) et

la psychologie analytique de Jung »


Marc-William Debono (neurobiologiste, Président de l’Association P.S.A., Paris)


« La plasticité des miroirs »


Docteur Jean-Louis Legrand (psychanalyste didacticien, psychiatre, Institut international de Psychanalyse Ch. Baudouin, Genève, CEPSYa)


« Jung et les sciences : la science au détour de la clinique »

Docteur Bruno Marchal (docteur en sciences, CEPSYa)


« La machine à la recherche de son âme »

Professeur Thémélis Diamantis (privat-docent et professeur remplaçant, Université de Lausanne)


« La science selon Freud et Jung : Une lecture épistémologique

de la correspondance »

Professeur Jacques Viret (professeur agrégé du Val de Grâce, docteur en

sciences et en médecine, Paris)


« La notion de l’archétype chez C.G. Jung et dans la théorie

 mathématique de René Thom »

Michel Cazenave (philosophe, Président CEFRI, producteur France Culture,

directeur de collection Albin michel)


« C.G. Jung et W. Pauli à la recherche de l’Unus Mundus.  Psychanalyse

et physique cantique »


Docteur Fernand Dendoncker (psychiatre et psychanalyste, maître de stage UCL/ULB, médecin-chef à l’hôpital Saint-Jean de Dieu, Leuze-en-Hainaut)


« Conclusion »

VOTRE  PARTICIPATION




Réservations et informations par mail :

cepsya@ulb.ac.be  -  0498/32 22 28

Versement au compte n° BE24 0682 4533 3538

N° d'entreprise :  446910771


Les derniers statuts coordonnés du CEPSYa ont été publiés

aux annexes du M.B. le 03 janvier 2014.